mardi 22 septembre 2020

BLOG #08 Il est l’heure !

Après 1 an de Multistrada 1260s, plusieurs réflexions après le AlpesAventures Festival, ayant déjà amené la petite Multistrada sur de petites pistes.
Non, pour le côté piste, mais la sensation de liberté que cela procure, mais surtout, cela me met dans des situations où tout ton corps travaille avec la moto.
Pas besoin de plus, je passe en concession pour faire mon bon de commande.
Avoir été limitait par la version S, sur les pistes du au manque en hauteur de suspension m’a frustré.
Je ne dis pas que la version S est mauvaise, mais elle est faite pour du touring sportif, la Pike Peak idem, mais surtout pour de l’utilisation sportive.
Et la enduro, qui a beaucoup de caractéristiques touring, j’irais faire de la piste, beaucoup de pistes. Ma région en est remplie et des spots en Italie comme la Stella Alpina me tentent vraiment.
C’est pour cela que j’ai choisi la version enduro de la Multistrada.

Après le choix le karma ?

Le 13 mars ce fut la catastrophe, non pas à cause, du confinement, mais Scarlett qui devait être reprise, fût accidentée avec moi dessus.

Peut de dégât corporel, la moto à pris pour moi. En guise de malchance en pleine pandémie, le garage ferme…

Donc, le dossier bloqué et à l’heure où j’écris ces lignes, il avance, mais vraiment très peu.
Soit je change mes plans et je fais autrement pour récupérer ma belle au plus tôt. J’en profite donc pour préparer les accessoires pour la moto.

La préparation

Je vais vous montrer comment sera préparée la moto sortie du concessionnaire, ce que j’ai commandé après et plus ce que j’y prévois.

En Accessoires et packs je me suis pris :

  • Les clignotants à Led
  • Ensemble d’échappement complet
  • Kit accessoires Touring
  • Kit accessoires Enduro

Maintenant l’équipement additionnel que j’ai rajouté hors Ducati.
En premier lieu, remplacer mon équipement accidenté et reprendre un second casque pour les trajets au boulot.

En second, c’est surtout de la protection et de l’ergonomie de conduite comme des renforts pour les protège-mains.
Des houses pour protéger les fourches avant et
les protections pour les fourches et bras oscillants en plus des coverings prévus pour éviter d’abîmer les carénages durant les sorties Offroads.
Je me suis permis de mettre les Retro DoubleTake Mirror pour dans l’éventualité de les retirer facilement.

Troisièmement, je récupère certains accessoires de Scarlett.
La bulle carbone, le support GPS que je dois modifier et la platine top case SW-Motech que je rajouterai plus tard (j’ai la flemme).

Premier Ressenti

Ça y est, elle est en ma possession !
Démarrage rapide n’en faisant pas attention qu’il me manque la sacoche de guidon que je récupérerai le lendemain.
Direction la maison, pour récupérer ma SDS et faire une première prise en main et découverte du véhicule.
Comment dire, premier constat, le moteur 2 cylindres Ducati m’avait manqué dans ses reprises, son chant et son âme.
J’ai découvert après quelques virages une surprise qui m’a fait encore plus aimer la version enduro, un amortisseur de direction !
Je vous avoue ne pas avoir trop poussé le moteur étant en rodage, j’attends les 500 km parcourus pour augmenter ma limitation de tour moteur de 5000RPM à 6000 (préconisation personnelle pour le rodage, un article sera fait).
Le lendemain matin, je laisse ma SDS dormir et commence à monter les accessoires.
Les protections de fourches et bras sont montées en premier, puis j’enchaîne sur la protection de pompe à eau (je pense remettre celle de Ducati qui protège mieux à mon goût) et pour finir par le changement des rétroviseurs.

Pensant que c’est fini j’ai le chauffeur de Chronopost qui m’appelle pour me dire qu’il a un colis pour moi.
Je n’attendais rien à part 2 colis de La Poste qui sont encore bloqués.
Finalement, C’était les pièces Hepco & Becker où je n’avais reçu aucun avis d’expédition par le revendeur.
Je ressors ma boîte à outils, je me mets à monter les renforts pour les protège-mains et finir avec l’élargisseur de béquille latéral.
Une petite heure après, on prend la route pour 85 bornes de bonheur.

Retour, le temps ce couvre et d’autres obligations pointe leur nez.
Je retourne au concessionnaire pour récupérer la sacoche oubliée la veille, j’achète un tee-shirt au passage et le chef d’atelier commence à me donner des nouvelles pour la moto accidentée.
Une heure après, je rentre chez moi, la pluie commence à tomber, je range la machine pour un prochain trip…

Check Also

BLOG #09 Première balade Solo

L’ami Ricoré Ce jour, voulant prendre un main la moto je me lance sur mes …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *